Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Durvicq-Bourcefranc

Articles récents

Falaise de Bourcefranc. Maintenant l'Etat est informé.

1 Février 2017 , Rédigé par it bientôt

A Bourcefranc, côté baie du Chapus, la falaise est de plus en plus dégradée, ce qui a récemment amené le maire à prendre un arrêté pour en limiter l'accès. La semaine dernière, les autorités étaient sur place pour constater les dégâts. La sous-préfète et Lionel Quillet (vice-président du conseil départemental) accompagnaient le maire ce 24 janvier pour constater de quelle manière la falaise entre le port et la plage du Chapus était dégradée. Au point d'en devenir dangereuse.
En présence des autorités de l'Etat, des mots forts ont été prononcés par le conseiller départemental : "danger pour les personnes", "responsabilité pénale", "expropriation", "renforcement de la falaise".... Et bien évidemment, protection, renforcement, dossier, coût.
Il semblerait qu'il faille prévoir un coût de 5 à 8000 euros par mètre pour restructurer la falaise, soit par enrochement, soit par mur de soutènement, sur environ 1 000 mètres, soit entre 5 et 8 millions d'euros. Avec la perspective de faire reculer les propriétés de plusieurs mètres.
Il faut dire que la plupart des propriétaires dont les terrains donnent sur la baie du Chapus ont allègrement occupé illégalement le sentier des douaniers qui, à ce jour, n'existe plus. Le laxisme de l'ancien maire à cet égard est évident. A l'époque, la pose de clôtures sur un terrain qui aurait dû être laissé libre pour le sentier dit "des douaniers", et donc libre au public, n'a pas soucié Monsieur Jean-Luc Rousseau. Par électoralisme probablement.
Alain Bompard, élu avec Guy Proteau, mais devenu conseiller d'opposition, vice-président des "Amis du Vieux-Chapus" et très intéressé personnellement par l'avenir de cette partie typique de notre commune devrait peut-être nous expliquer ce qu'il compte proposer concernant ce dossier. Bien qu'invité, il était absent lors de la visite de la sous-préfète, alors que Philippe Biard (Pêche, carrelets et moulinets) était présent. Je ne peux pas croire qu'il se désintéresse de ce dossier.
Me concernant, j'étais présent, j'ai fait des photos et je vous tiendrais informé chaque fois que cela sera nécessaire.
Jack DURVICQ

Légende : 24 janvier 2017. L'adjoint chargé de l'urbanisme, la sous-préfète, le conseiller départemental, le maire, le directeur des services techniques sur l'entrant entre la plage du Chapus et le port du même nom.

Lire la suite

Prochain conseil municipal le 7 février 2017

18 Janvier 2017 , Rédigé par Jack DURVICQ

Le prochain conseil municipal aura lieu le mardi 7 février 2017 à 18 heures. L'ordre du jour n'est pas encore connu du public à ce jour. Venez nombreux.

Lire la suite

"Rendez-vous des artistes" : nouvelle association culturelle à Bourcefranc

18 Janvier 2017 , Rédigé par Jack DURVICQ

Le 28 novembre dernier ont été enregistré en préfecture les statuts d'une nouvelle association culturelle "Rendez-vous des artistes", dont voici le but : contribuer au développement, à l'animation, à la promotion, à l'enseignement des arts et de la culture en général dont notamment la peinture, la sculpture, l'écrit, la photographie, l'artisanat artistique etc. dans le cadre d'expositions et de manifestations diverses, publiques ou privées.
Le siège social de cette association est situé au 2, rue Sainceaudière.
Contact : rendezvousdesartistes17@gmail.com

Lire la suite

Petit bilan concernant les réunions de la Communauté de commune

5 Janvier 2017 , Rédigé par Jack DURVICQ

La Communauté de commune du bassin de Marennes s'est réunie 19 fois entre 2014 à 2016. Côté présences, c'est un peu l'heure des bilans de mi-parcours.
Sur les 6 élus de Bourcefranc (Adeline Monbeig, Sabrina Huet, Guy Proteau, Jean-Albert Gaborit, Alain Bompard, Jean-Luc Rousseau), on constate quelques absences : trois chez Adeline Monbeig, deux chez Jean-Albert Gaborit, une chez Sabrina Huet et pas moins de six chez Jean-Luc Rousseau ce qui représente un taux d'absentéisme de 32 %. L'ancien maire aime pratiquer la figuration. Guy Proteau, et c'est son devoir, n'a jamais été absent.
Le plus étonnant ne réside pas dans les deux absences de Monsieur Bompard (taux d'absentéisme très respectable), mais dans le destinataire des pouvoirs que ce dernier a délivré. Par deux fois, Alain Bompard a donné son pouvoir à Mickaël Vallet, alors que l'un et l'autre ne sont pas connus pour appartenir à la même ligne politique, ni à la même commune.
Cela oblige à repenser aux rocambolesques facéties qui ont suivies les municipales de 2014. M. Vallet "sponsorise" une liste socialiste à Bourcefranc pour faire élire G. Proteau ; A. Bompard se présente contre G. Proteau à une vice-présidence du Pays Marennes-Oléron et se retrouve élu avec l'aide de M. Vallet et débarqué de son poste d'adjoint (certains disent volontairement) ; lors des conseils municipaux de Bourcefranc A. Bompard défend volontiers les décisions de M. Vallet et pratique l'opposition systématique contre G. Proteau. Tout cela sent très fort la petite magouille, le flirt politicien et les ambitions électorales. Pour certains, jouer le ticket Vallet peut s'avérer payant pour l'avenir !
Et si, un jour tout ces chers élus, ces snippers d'opérette, décidaient de travailler intelligemment pour notre commune et notre canton, au lieu de s'attarder sur leurs intérêts personnels ? A l'aube de 2017, il est permis d'espérer.
Jack DURVICQ
Le 6 janvier 2017

Lire la suite

Les voeux 2017 du maire de Bourcefranc : pas folichon

5 Janvier 2017 , Rédigé par Jack DURVICQ

Quelques échos sur la cérémonie des voeux du maire de Bourcefranc, ce mercredi 4 janvier, salle du Sémaphore.
- Toujours beaucoup de conseillers municipaux absents dans les rangs de l'équipe du maire. Certains, notamment, que l'on ne voie pas davantage dans les réunions de commissions, voire lors des conseils municipaux. Des élus de l'opposition il me semble que j'étais le seul ; Alain Bompard (absent), Jean-Luc Rousseau (absent, comme d'habitude). Je n'exclue pas que Monsieur Bourgain ait échappé à ma vigilance. Mais il manquait tout de même deux adjointes au maire. Ca fait désordre.
- L'an dernier le 11 janvier 2016, pour entourer le maire de Bourcefranc, des adjoints, ses conseillers, certains de l'opposition, Didier Quentin, Mickaël Vallet, des maires du canton... Cette année, rien. Le maire, tout seul devant son micro mal réglé, et tous les autres devant lui. Soit c'est pour apparaître comme le chef, soit c'est parce que le sens du protocole et de l'organisation n'est pas le fort de l'équipe Proteau.

- A l'issue de son discours, le maire a présenté les nouveaux pharmaciens qui vont prochainement remplacer Monsieur Beuvon. Ce dernier a semble-t'il tenu à remercier les Bourcefrançais. Je dis "sembler-t'il", car en gardant le micro pour lui le maire n'a pas permis que Monsieur Beuvon soit audible. Décidément, savoir organiser une cérémonie de voeux, cela ne s'improvise pas. Déjà que la sonorisation de la salle est mauvaise, si en plus on ne sait pas l'utiliser...
- En l'absence inhabituelle de Didier Quentin et de Mickaël Vallet, le maire de Bourcefranc a difficilement ânonné un texte de trois pages essentiellement consacré, dans le moindre détail, au bilan de l'année 2016.
Il me semblait pourtant qu'une cérémonie de voeux 2017 pouvait être réservée aux projets, aux espérances pour l'année nouvelle et non pas à l'autosatisfaction de l'année écoulée.
J'ai dû mal comprendre le principe.
Jack Durvicq
Le 5 janvier 2017

Lire la suite

Que 2017 vous soit agréable

2 Janvier 2017 , Rédigé par Jack DURVICQ

Je vous souhaite que l'année 2017 soit belle et agréable, remplie des espoirs que nous portons tous.
Soyons lucides rien ne sera facile, mais si nous décidons de nous battre pour que nos valeurs, nos traditions et notre identité soient préservées, alors il nous reste la possibilité de parvenir à nos objectifs.
Bonne année à vous.
Jack DURVICQ

Lire la suite

Le compteur LINKY arrive à Bourcefranc en 2017

3 Novembre 2016 , Rédigé par Jack DURVICQ

L'EDF et sa filiale ENEDIS vont installer les nouveaux compteurs électriques LINKY dans la Communauté de communes du Bassin de Marennes en 2017.
Les nouveaux compteurs Linky vont être installés à Bourcefranc en septembre et octobre 2017. L'installation est gratuite. Environ 30 ou 40 jours avant l'installation, chaque propriétaire recevra une lettre individuelle. Un rendez-vous pourra être pris par le propriétaire pour assister à l'installation. Sans rendez-vous de pris, le compteur sera installé (en 30 mn) par EDF hors la présence du propriétaire.
Des réunions d'information seront organisées par EDF et sa filiale à destination de la population.
Personne ne peut normalement s'opposer à l'installation de ces compteurs. Il s'agit d'une directive européenne ayant force de loi pour la France.
La souveraineté française disparait un peu plus chaque jour.

Lire la suite

Bourcefranc : la Poste va fermer. La commune continue de mourir.

30 Août 2016 , Rédigé par Jack DURVICQ

Je vous l'ai dit, il y a longtemps, la poste de Bourcefranc va fermer... à la fin de l'année. Les dirigeants de la Poste étudient avec la commune la possibilité d'ouvrir une "agence postale". Reste à savoir où et avec qui pour la tenir, dans l'intérêt de la population.
C'est regrettable mais vrai : dans une commune où la population augmente, les services au public disparaissent lentement. La Caisse d'Epargne, fermée. Le Crédit Maritime, fermé. Trois médecins généralistes cessant leur activité et non remplacés. Et maintenant la Poste va fermer fin 2016.
Il reste à la commune à négocier avec la Poste la forme que prendra la future "agence postale". Dans les locaux actuelles, les activités postales pourraient être effectuées par un personnel communal formé. C'est, je pense une mauvaise solution. Lors du conseil municipal du 29 août, il a été évoqué de confier cette tâche à un commerçant bourcefrançais. C'est également une mauvaise solution.
Il faut profiter de la fermeture de la Poste pour organiser dans un espace dédié au regroupement de diverses activités à caractère associatif, social, administratif, lucratives ou non.
Par exemple : permanence d'associations d'aide à la personne ; permanences d'un écrivain public ; création d'une borne interactive d'information ; accès public à un ordinateur et à internet ; mise en place d'une imprimante photo pour éviter d'aller à Marennes ; mise en place d'un mini studio photo géré par une association, pour les photos d'identité ; permanence d'un bureau d'aide aux démarches administratives ; permanences de diverses associations départementales qui ne sont accessibles actuellement qu'à Marennes....
Cet espace doit devenir un lieu de vie convivial social et culturel. Il y a mieux à faire que de l'envisager à la place de l'actuelle Poste qui doit devenir une salle de réunion, d'exposition permanente, de minis vide-grenier individuels, de conférences, de débats.... Ouvrir la salle du Sémaphore et la chauffer pour accueillir 50 personnes est bien trop couteux. Cette future salle serait idéale à bien des égards : coût moins élevé, animation du centre bourg, animations associatives.....
Je pense que nous en reparlerons rapidement.
Jack Durvicq. Publié le 29 aout 2016

Lire la suite

Les migrants arrivent en Charente-Maritime ?

23 Juillet 2016 , Rédigé par Jack DURVICQ

Il semblerait que la Charente-Maritime ait accepté le principe de l'arrivée de 300 migrants dans notre département.
En pleine vacances, lorsque la population pense à autre chose, allons nous voir venir 300 migrants en Charente-Maritime ? La préfecture serait dans l'attente des propositions des communes en vue d'accueillir 300 arabes (à moins qu'ils ne soient Chinois ?) sur notre territoire. Nous attendons que la préfecture veuille bien communiquer sur ce dossier.

Lire la suite

Des poules à l'école maternelle. Mais attention l'Etat veille

15 Juillet 2016 , Rédigé par Jack DURVICQ

L’école maternelle de Bourcefranc accueille six poules. Pour le plus grand plaisir des enfants. Voilà, me semble t-il de la pédagogie intelligente. Mais lisez ce qui est arrivé, en pareil cas, à une école de Caen (Calvados). Edifiant sur l’imbécillité d’Etat.

En deux ans, trois poules étaient devenues les mascottes des 117 élèves de l'école du Puits-Picard, de Caen. Figurez-vous qu’en avril 2016 après un contrôle sanitaire de l'école la mairie de Caen a reçu le 11 mai un courrier comminatoire de la DDPP (Direction départementale de la protection des population). Oui, ces zinzins existent. D’abord, le poulailler caennais était contigu aux cuisines, les enfants avaient la possibilité de caresser et manipuler les volailles. Par ailleurs, les écoliers arrivaient le matin avec du pain et des épluchures de légumes pour nourrir les trois poules. Or, d’après les lois protectionnistes de l’Etat français, il est interdit de ramener des déchets dans toute école. L'inquiétude des fonctionnaires de Caen a atteint son paroxysme avec les oeufs. « Nous donnions les oeufs frais aux enfants », a expliqué le directeur de l'école. Mais, selon la très sérieuse DDPP, les dates de ponte ne sont pas inscrites sur les oeufs, et la traçabilité n'est pas assurée. « Maintenant, on est hors la loi dès qu'on fait un gâteau d'anniversaire », constate le directeur avec amertume. L'école a finalement baissé les bras : les poules ont quitté l’école et rejoint une ferme des environs. DDPP. Cet organisme stupide et partiellement inutile existe en Charente-Maritime. Il serait de bon ton qu’aucun fonctionnaire de la DDPP de Charente-Maritime ne s’avise de vouloir supprimer le poulailler de l’école maternelle de Bourcefranc. La bêtise d’Etat a des limites contre laquelle il serait utile de s’opposer.

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>