Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Durvicq-Bourcefranc

Articles récents

Des poules à l'école maternelle. Mais attention l'Etat veille

15 Juillet 2016 , Rédigé par Jack DURVICQ

L’école maternelle de Bourcefranc accueille six poules. Pour le plus grand plaisir des enfants. Voilà, me semble t-il de la pédagogie intelligente. Mais lisez ce qui est arrivé, en pareil cas, à une école de Caen (Calvados). Edifiant sur l’imbécillité d’Etat.

En deux ans, trois poules étaient devenues les mascottes des 117 élèves de l'école du Puits-Picard, de Caen. Figurez-vous qu’en avril 2016 après un contrôle sanitaire de l'école la mairie de Caen a reçu le 11 mai un courrier comminatoire de la DDPP (Direction départementale de la protection des population). Oui, ces zinzins existent. D’abord, le poulailler caennais était contigu aux cuisines, les enfants avaient la possibilité de caresser et manipuler les volailles. Par ailleurs, les écoliers arrivaient le matin avec du pain et des épluchures de légumes pour nourrir les trois poules. Or, d’après les lois protectionnistes de l’Etat français, il est interdit de ramener des déchets dans toute école. L'inquiétude des fonctionnaires de Caen a atteint son paroxysme avec les oeufs. « Nous donnions les oeufs frais aux enfants », a expliqué le directeur de l'école. Mais, selon la très sérieuse DDPP, les dates de ponte ne sont pas inscrites sur les oeufs, et la traçabilité n'est pas assurée. « Maintenant, on est hors la loi dès qu'on fait un gâteau d'anniversaire », constate le directeur avec amertume. L'école a finalement baissé les bras : les poules ont quitté l’école et rejoint une ferme des environs. DDPP. Cet organisme stupide et partiellement inutile existe en Charente-Maritime. Il serait de bon ton qu’aucun fonctionnaire de la DDPP de Charente-Maritime ne s’avise de vouloir supprimer le poulailler de l’école maternelle de Bourcefranc. La bêtise d’Etat a des limites contre laquelle il serait utile de s’opposer.

Lire la suite

L'ÉCOLE EDOUARD HERRIOT SOUS LES FEUX DE L'ACTUALITÉ

4 Juillet 2016 , Rédigé par Jack DURVICQ

Il se passe toujours quelque chose à Bourcefranc. Cette fois, après les querelles de cour de récréation entre Guy Proteau et Jean-Luc Rousseau lors du conseil municipal du 16 juin dernier, nous restons dans le domaine des écoles puisque l’école Edouard Herriot semble être le théâtre de conflits à répétition.

Un parent d’élève semble plus particulièrement être à l’origine de conflits entre enfants et entre parents. Des plaintes ont été déposées en gendarmerie, le maire et son adjointe ont été prévenus, la directrice de l’école semble faire la sourde oreille, au point qu'elle refuserait de recevoir le président des parents d'élèves. Sauf que certains enfants vont très mal au point que les parents envisagent de les inscrire dans une autre commune. A la prochaine rentrée. Au moment où l'école maternelle va perdre une classe en septembre prochain, voilà du désordre en perspective. La direction départementale de l’éducation nationale et la commune vont devoir bien vite répondre à ce problème. A suivre.

Lire la suite

"Toute petite" fête de la musique cette année à Bourcefranc

21 Juin 2016 , Rédigé par Jack DURVICQ Publié dans #INFOS

Cette année, la fête de la musique a brillé par son absence à Bourcefranc. Sauf au "Bordeaux", au port du Chapus où la musique a raisonné toute la soirée. Il faut dire qu'une grande partie du Comité des fêtes de Bourcefranc s'y était donné rendez-vous pour préparer la fête du pont du samedi 25 juin. L'ambiance fut donc chaleureuse jusqu'à une heure avancée de la nuit.

Lire la suite

Concours photo : résultats samedi 25 juin

21 Juin 2016 , Rédigé par Jack DURVICQ Publié dans #INFOS

Désigné membre du jury du concours photo à l'occasion de la "Fête du pont d'Oléron", j'ai constaté la grande qualité des photos présentées. Résultats samedi soir 25 juin à 19 h.
Réservez votre samedi, il y aura de tout pour tout le monde.
Jack DURVICQ

Lire la suite

Il se passe toujours quelque chose au conseil municipal de Bourcefranc

17 Juin 2016 , Rédigé par Jack DURVICQ Publié dans #EDITORIAL

Le journaliste du "Littoral", David Labardin, a eu tort de ne pas être présent jeudi soir 16 juin au conseil municipal de Bourcefranc. L'ancien maire, Jean-Luc Rousseau, a été expulsé de la salle sur ordre du nouveau maire Guy Proteau.
Jeudi soir 16 juin, conseil municipal, j'ai eu le sentiment d'être dans une cour de récréation. Guy Proteau le nouveau maire faisant une crise d'autorité ; Rousseau l'ancien maire répliquant ironiquement "oui chef, bien chef, tout à fait chef" et le nouveau maire prenant cela très mal, qui demande à la police municipale d'expulser Jean-Luc Rousseau au nom du pouvoir de police dont dispose Guy Proteau de par l'article L.2121-16 du CGCT (Code général des collectivités territoriales). Fait rarissime en France, ne s'étant jamais produit à Bourcefranc.
Il faut dire que depuis le début du mandat, Jean-Luc Rousseau intervient quasi systématiquement à chaque réunion du conseil en faisant semblant de découvrir des problèmes qu'il n'a pas su régler en 19 ans de mandat, et en faisant part de ses conseils et de ses appréciations dont plus personnes n'a besoin.
Généralement, les questions de Jean-Luc Rousseau, souvent provocantes, ne sont pas dépourvues d'intérêt et Guy Proteau dispose généralement de tous les éléments pour y répondre et ainsi contrer l'ancien maire. A ceci près qu'il ne le fait pas, ou mal, et se contente de rappeler le bilan calamiteux de Jean-Luc Rousseau (j'y reviendrai plus tard). Il est vrai que l'art de la réplique exige un certain talent. Dès lors qu'il est absent on tombe volontiers dans l'excès de part et d'autres et l'on se retrouve dans un conseil municipal où se mélangent susceptibilité et noms d'oiseaux. Un peu comme dans une cour de récréation aux douces saveurs d'infantilisme.
Ne maîtrisant pas bien ce genre de situation, Guy Proteau n'avait pas d'autre solution que d'exclure Jean-Luc Rousseau l'insolent à l'esprit belliqueux entraînant avec lui la sortie des membres de sa liste (M. Forrler, Mme Barrau, Mme Chagnon) et M. Bompard.
Face à ces mesquineries peu propices au débat auquel j'aspire depuis deux ans, j'étais un peu triste pour ma commune jeudi 16 juin 2016 au conseil municipal de Bourcefranc.

Jack DURVICQ
Publié le 17 juin 2016

Lire la suite

Une commune décorée pour le jumelage.

7 Juin 2016 , Rédigé par Jack DURVICQ

Alors que nos amis allemands de Rheinbrohl sont repartis après plusieurs jours d'une fête parfaitement réussie, il convient de féliciter le personnel communal et le nouveau directeur des services techniques qui ont oeuvré à la décoration de notre commune à l'occasion des 50 ans de notre jumelage.

Lire la suite

Budget 2016 sans ambition pour la commune

23 Mai 2016 , Rédigé par Jack DURVICQ

Le budget 2016 de la commune de Bourcefranc a été voté le 31 mars 2016. Silence total dans les rangs de la majorité, rebellions dans l'opposition. Rien de brillant pour l'avenir de Bourcefranc.
Le maire de Bourcefranc a fait voter le budget 2016 de la commune alors que nous ne savions pas quel serait le montant des dotations de l'Etat (plus d'un million d'euros en 2015). Comme si une "ménagère de plus de 50 ans" dépensait sans savoir quel sera son revenu du mois. Bref, comme pour d'autres communes le conseil vote. Silence total, pas un mot, pas un souffle, dans l'équipe du maire. Rester ainsi totalement silencieux pendant plus de 3 heures doit être un supplice pour eux, même quand on a rien à dire.
Ce jour là, je suis le premier à faire remarquer au maire que le budget de 2015 a largement sousestimé les recettes à venir, tout en surévaluant les dépenses et qu'il s'apprête à récidiver en 2016. Résultat : moins de possibilités d'investissement. D'autant que la moitié des investissements prévus en 2015 n'a pas été effectuée et que le maire (Pardon, sa première adjointe) les reporte sur 2016 en les présentant comme un investissement nouveau.
Tout cela sans la présence de la presse locale (le "Littoral") qui pourtant écrira un "papier" le 8 avril 2016, sans avoir assisté aux débats.

Jack DURVICQ

Lire la suite

Population officielle

22 Mai 2016 , Rédigé par Jack DURVICQ Publié dans #INFOS

Depuis le 1er janvier 2016, la population officielle de Bourcefranc est de 3 508 habitants.

Lire la suite

Fête du pont d'Oléron le 25 juin à Bourcefranc

22 Mai 2016 , Rédigé par Jack DURVICQ Publié dans #Animation

Si une commune est légitime à organiser la fête du pont d'Oléron à l'occasion des 50 ans de sa construction, c'est bien Bourcefranc.
C'est ce qui sera fait le 25 juin, à la Pointe du Chapus dans le cadre d'un programme complet se terminant par un feu d'artifice. Il ne s'agira pas de faire de cette fête une campagne de propagande en faveur ou contre le péage. Il est question de fêter cet édifice qui a permis le développement de l'île depuis 1996. Le programme sera dévoilé prochainement.

Lire la suite

Deux certitudes concernant la Poste et la Maison de la Presse.

25 Avril 2016 , Rédigé par Jack DURVICQ

Il existe quasiment deux certitudes concernant la Poste et la Maison de la Presse de Bourcefranc. La première devrait malheureusement fermer. Nous voudrions tous que la seconde rouvre. Ca ne vous donne pas des idées ?
Moi si.
A force de réduire ses heures d'ouverture, tout le monde a compris que la Poste de Bourcefranc devrait un jour ou l'autre fermer définitivement. Sauf que l'administration de la Poste souhaite procéder à cette fermeture en douceur et notamment en proposant à la commune ou à toute autre personne morale ou physique un dédommagement substanciel pour prendre en charge les opérations postales du quotidien. J'explique. Cela s'appelle une agence postale. La Poste serait prête à payer un peu plus de 1 000 euros par mois pour qu'un commerçant ou la commune se charge des opérations quotidiennes, à l'exception des opérations bancaires.

Et bien je propose donc, que le maire de Bourcefranc contacte les propriétaires de la Maison de la presse, les incite à rouvrir leur magasin, avec la certitude d'encaisser plus de 1 000 euros de l'administration postale en complément de leurs revenus liès à leur fonds de commerce.
Et si cette solution ne pouvait pas voir le jour, il en existe d'autres. Le maire de Bourcefranc doit comprendre que la réouverture de la Maison de la Presse est essentielle pour la survie du centre-bourg de Bourcefranc.
Quand on n'a pas soi même les idées, on peut écouter celles des autres.
Jack DURVICQ
Publié le 25 avril 2016

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>