Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Durvicq-Bourcefranc

Articles avec #compte rendu tag

Les huîtres et les ostréiculteurs vont mal

30 Septembre 2013 , Rédigé par Bourcefranc-avenir Publié dans #COMPTE RENDU

Après la mort des naissains il y a quelques années, les huîtres marchandes (environ 3 ans) sont victimes à leur tour d’un taux de mortalité anormalement élevé dans le bassin Marennes-Oléron ce qui mets en péril bien des établissements, à Bourcefranc notamment. Et personne ne sait pourquoi.

Le lundi 30 septembre, le CRC (Comité régional conchylicole) et son président Gérald Viaud organisaient une réunion d’information à la salle des fêtes de Bourcefranc pour évoquer la forte mortalité des huîtres matures, donc commercialisables. Thierry Gillardeau s'y est fait remarqué par un discours structuré, étayé qui n'a pas laissé indifférent le président Gérald Viaux...
Suite de cet article sur notre site

www.bourcefranc-avenir.fr 

Lire la suite

Réunion publique du lundi 29 avril 2013 TOUT SAVOIR SUR LES FUTURS GRANDS TRAVAUX DU MAIRE

30 Avril 2013 , Rédigé par Bourcefranc-avenir Publié dans #COMPTE RENDU

Près de 80 personnes se sont retrouvées le lundi 29 avril en réunion publique pour apprendre de la voix du maire de Bourcefranc, la nature des futurs grands travaux des rues Jean-Jaurés et du général-De-Gaulle.

Rappelons que ce projet de réaménagement porte sur une partie de la rue Jean-Jaurés (entre la salle des fêtes et la rue Battendier) et l'intégralité de l'avenue du général-De-Gaulle. Les travaux porteront sur la collecte des eaux pluviables, leur traitement et le rejet en mer ; l'enfouissement des réseaux (électricité, téléphone...) et l'aménagement en surface de la rue et des trottoirs.
Globalement, le principe prévoit un rétrécissement de la chaussée par rapport à aujourd'hui, et un élargissement des trottoirs : d'un côté un trottoir de 1m40, de l'autre côté un trottoir jamais inférieur à 2m, réservé aux piétons et aux cyclistes avec des places de stationnement. Entre les deux, l'objectif nettement déclaré est de ralentir les automobilistes, par la création de chicanes et de ralentisseurs. A cet effet, le stationnemment sera alterné. Une centaine de mètres avec le stationnement à gauche et des arbres ; une centaine de mètres avec le stationnement à droite et d'autres arbres. Esthétiquement le tout devrait être très agréable. Le point le plus inquiétant réside dans la cohabitation entre cyclistes et piétons sur un même espace de 2 mètres de large.
Au bout de l'avenue du général-De-Gaulle, il est prévu l'aménagement d'un parking et la création d'un bassin de traitement des eaux pluviales.
Les travaux seront découpés en plusieurs phases. La première consistera à enfouir les réseaux et collecter les eaux pluviales. La rue sera ouverte par tranche de 100 ou 200 mètres de manière à maintenir la circulation et permettre aux riverrains de rentrer chez eux. Ces travaux devraient commencer en septembre 2013 pour s'achever aux environs de mai 2014. Pour la première zone, l'aménagement de la surface devrait commencer début 2015.

Le maire a également précisé qu'ainsi son grand projet de réaménagement du centre-ville se terminait, après la rue de la République, la place autour de l'église, la place de la mairie et la salle des fêtes. Le dernier projet a mettre en oeuvre, c'est l'aménagement de la pointe du Chapus.

Lire la suite

Les étonnantes subventions municipales

10 Avril 2013 , Rédigé par Bourcefranc-avenir Publié dans #COMPTE RENDU

Le conseil municipal de mars ou d'avril est généralement celui du budget de la commune et des subventions aux associations. Et c'est parfois étonnant.

C'est ainsi que la commune va investir dans un camion benne poids lourd de 75 000 €. Ainsi, peut-être que la commune va de nouveau procéder au rammassage des végétaux. Ramassage que le maire a supprimé juste après avoir été élu en mars 2008.

C'est ainsi qu'aucune des subventions aux associations n'a augmenté. Pire, le Comité de jumelage qui recevait 1 500 € en 2012 ne recevra rien en 2013. C'est probablement une faute de frappe... En revanche, l'Office de tourisme qui recevait 3 000 € en 2012 va recevoir 7 500 € en 2013. Evidemment, le compte rendu du conseil municipal ne nous explique pas pourquoi. A Bourcefranc, la clarté n'est pas au programme.

Comme les comptes rendus des conseils municipaux de Bourcefranc ne sont pas publiés dans la presse, vous ne saurez pas si vos impôts locaux vont augmenter. "Bourcefranc-avenir" va donc vous le révêler : pas d'augmentation du taux de la taxe d'habitation pour 2013, le maire a trop envie de se faire réélir en 2014...

Lire la suite

Excellent concert de "Swing d'O" au Sémaphore

13 Février 2010 , Rédigé par Bourcefranc-avenir Publié dans #COMPTE RENDU

Devant une salle bien remplie, le quartet "Swing d'O" a donné un excellent concert de jazz manouche, vendredi 12 février salle du Sémaphore.
La diversité des spectacles choisis par l'association "Cultura-Bourcefranc" pour les Bourcefrançais garantit qu'une fois par mois environ, c'est une salle bien remplie qui accueille la programmation proposée. C'était le cas en ce vendredi 12 février lorsque le quartet "Swing d'O", spécialiste de jazz manouche s'est produit au Sémaphore.
Au-delà des standards de Django Rheinhart et de Stéphane Grappelli, comme le sublime "Minor swing" et son superbe solo de violon, Karim Duménil (guitare), Mathias Guéry (violon), Laurent Lesur (guitare) et Cyril Babin (contrebasse) ont proprosé au public des compositions personnelles. C'est ainsi que "La valse à Louna" (de Laurent Lesur) et surtout "La Bossa des dames" furent copieusement applaudis.
Pour ceux qui n'auraient pas pu se trouver ce soir là au Sémaphore, il est toujours possible de découvrir et d'entendre le quarter "Swing d'O" sur internet : www.myspace.com/swingdoquartet
Cliquer sur "La Bossa des dames" et monter le son c'est un vrai moment de bonheur.
Jack Durvicq
Puisque nous sommes dans le cadre d'une manifestation musicale, il n'est pas inopportun de mettre un bémol concernant cette soirée. A l'entr'acte, le jus d'orange dans un gobelet en plastique à 2 euros, c'est tout de même un peu excessif. Cela met le litre de jus de fruit à 12 euros et même si on comprend que l'association a besoin de ne pas perdre d'argent, il faudrait bien qu'elle s'assagisse sur ses tarifs de buvette.
Lire la suite

Conseil municipal du 24 novembre

24 Novembre 2009 , Rédigé par Bourcefranc-avenir Publié dans #COMPTE RENDU

Lors du conseil municipal du 24 novembre dernier, le maire, Jean-Luc Rousseau a avoué (en aparthé) que la nouvelle cabane de vente de la famille Gillardeau (on ne sait plus s'il faut dire Gérard ou Thierry), installée le long de la départementale menant à Oléron, était en infraction quatre fois avec le permis de construire. Notamment pour ses évacuations d'eau qui filent dans les claires, et le goudronnage du parking qui est en infraction avec la législation puisque se trouvant à proximité des claires il ne devrait pas être réalisé en goudron. 
Nous ne faisons que rapporter des propos du maire, évoqués en conseil municipal et donc en public. Il ne faut voir là aucune critique de notre part. Nous pensons même que Jean-Luc Rousseau sait que l'association "Bourcefranc-avenir" va rapporter ses propos ce qui l'arrange bien parce qu'il n'a visiblement pas le courage de dire lui même aux Gillardeau qu'ils sont dans l'illégalité. Et bien voilà, c'est fait. 

Lire la suite

Conseil municipal du 27 octobre 2009

28 Octobre 2009 , Rédigé par Bourcefranc-avenir Publié dans #COMPTE RENDU

Compte-rendu du conseil municipal du mardi 27 octobre 2009. Etaient absents : messieurs Poitou, Charles, Pedelmas, Berbudeau, Gallinet.
1) Le conseil a voté des subventions aux écoles de Bourcefranc pour faciliter différents voyages pour les classes de CE2 et CM1 (1 000 €), classes de CM1 et CM2 (1 500 €), pour les classes de CP et CE2 (210 €) et pour l'USSEP (500 €).
2) Le conseil a voté une subvention de 10 000€ au CCAS (Centre communal d'action sociale). Le maire a précisé devant le conseil et le public présent qu'il fallait "payer 4 200€ pour les frais d'hôpital de Monsieur Amrouni qui a été malade". Monsieur Amrouni est l'ancien directeur de la maison de retraite de Bourcefranc, qui a remplacé madame Marie-Christine Guéry.
3) Le conseil a voté l'achat d'un défibrilateur subventionné à 80 %. Il n'a pas encore été décidé où il sera placé.
4) Le conseil a voté une très faible augmentation des tarifs portuaires. Ainsi, le corps mort attribué à un particulier coûtera 90 € au lieu de 83 €. Un appontement de particulier à Mérignac coûtera 310 €.
5) Le conseil a voté l'achat d'un véhicule neuf pour le chef des services techniques.
6) Le conseil a voté la création, au tableau des effectifs, d'un poste d'adjoint technique de 1ère classe. Ce poste est destiné à la personne qui est désormais responsable du fleurissement de notre commune et qu'il convient de féliciter pour la qualité de ses prestations. Le maire a ajouté devant le conseil : "Je leur ai dit, maintenant si vous voulez être augmenté il faut passer des concours, c'est pas comme du temps du père Guichard : t'as une bonne tête, boum..." Monsieur Raymond Guichard va être ravi d'apprendre qu'il attribuait les augmentations du personnel communal à la tête du client.
7) Le maire a précisé que le coût de la réfection de la rue Patoizeau (où habite Jean-Marie Berbudeau) s'est élevé à 62 735€ ; que le coût de la réfection de la rue du Centre (près de la boulangerie Proux) s'est élevé à environ 40 000€. Certes la rue de Monsieur Berbudeau a coûté cher, mais Monsieur Berbudeau est conseiller municipal.
L'ensemble de l'ordre du jour a été bouclé en 55 minutes.
 

Lire la suite

Compte rendu du conseil municipal du 28 avril

30 Avril 2009 , Rédigé par Bourcefranc-avenir Publié dans #COMPTE RENDU

17 conseillers présents - Absents : deux adjoints, messieurs Sorlut et Galinet, mesdames Lande et Roumegous (comme d'habitude), monsieur Poitou.
En dehors du vote des subventions aux associations, ce conseil avait peu d'intérêt. Le maire voulait finir tôt, il y avait du foot à la télé à 20 h 30.
Concernant une question posée par Geneviève Cazajoux sur le réel prix de la salle des fêtes, Janique Villemin (nouvelle correspondante de "Sud-Ouest", présente dans le public) a expliqué que c'était l'architecte qui lui avait fourni le chiffre de 2 millions d'euros. Monsieur Varaillon, directeur général des services est alors violemment intervenu : "Madame, vous n'avez pas le droit d'intervenir dans un conseil municipal, vous n'êtes pas élue". Monsieur Varaillon oublie juste une chose. Lui non plus n'est pas élu, il ne devrait pas siéger aux côtés du maire comme il le fait et c'est le maire qui devrait répondre aux questions et non lui. Il faut dire que le maire étant incapable de répondre à la question pourtant simple de Geneviève Cazajoux, c'est le secrétaire qui l'a fait à sa place. Les seuls mots du maire furent : "Réponse la prochaine fois".
Nous évoquerons prochainement les subventions lorsqu'elles auront été communiquées aux associations concernées. Sachez que le montant total des subventions est de 38 000 euros, contre 31 000 euros l'an dernier. 
Lire la suite

Assemblée générale de la "Bibliothèque"

10 Avril 2008 , Rédigé par Bourcefranc-avenir Publié dans #COMPTE RENDU

L'assemblée générale de la bibliothèque de Bourcefranc a eut lieu mardi 8 avril. Une assemblée bien étrange puisque totalement placée sous le signe de l'illégalité, pour plusieurs raisons.
- En dehors d'une annonce dans le "Littoral", les convocations n'ont pas été envoyées aux membres. Illégal.
- Il y avait 28 présents sur environ 70 membres ce qui fait que le quorum n'était pas atteint. Aucun pointage des présents et des pouvoirs n'a été effectué. Illégal
- Le rapport moral et financier expédiés en 4 mn 30 (montre en main) n'ont fait l'objet d'aucun vote. Illégal
Fernande Massé a malgré cela été élue présidente, et la séance de photos a pris davantage de temps que l'énoncée du rapport moral. Christiane Pétrowiste a une nouvelle fois allongé sa carte de visite puisqu'elle est devenue secrétaire adjointe. La vie culturelle de Bourcefranc-le-Chapus est en de bonnes mains, dormez en paix.

Lire la suite

Compte rendu du conseil municipal du mardi 16 octobre 2007

16 Octobre 2007 , Rédigé par Bourcefranc-avenir Publié dans #COMPTE RENDU

Voici le compte rendu du conseil municipal du mardi 16 octobre 2007.
La séance est ouverte en présence de 13 conseillers sur les 23 élus en 2001.

Le Maire a évoqué les travaux de la salle des fêtes en ces termes : "On est peut-être un peu con, mais on savait qu'il y avait de l'amiante". Et il a annoncé que les travaux de démolition débuteraient le 4 ou 5 novembre, soit avec environ deux mois de retard, ce que "Bourcefranc-avenir" vous avait annoncé. Le Maire a précisé que la démolition serait achevée pour la fin de l'année et que la reconstruction pourra débuter au début de janvier 2008. "Dans les temps, comme c'était prévu", a t-il ajouté.
Concernant le financement de la salle des fêtes, le Maire a confirmé le premier emprunt de 600 000 euros, il a précisé qu'il faudrait évidemment d'autres emprunts et il a fait voter par le conseil une ligne de trésorerie de 600 000 euros.
Le reste de l'ordre du jour n'a soulevé aucune intervention de la part des conseillers municipaux présents, à l'exception de Daniel Charrier qui reste le seul à poser les bonnes questions.
Parmi les décisions prises, on relève les points suivants :
- Le Maire annonce un emprunt de 55 000 euros pour l'achat d'un tractopelle ; la réfection d'une partie de la route de Mérignac ; l'ouverture prochaine du colombarium au nouveau cimetière.
- Le Maire souhaite que des caméras de vidéo surveillance soient placées au port du Chapus, suite à de nombreux vols.
- Jean-Yves Ménadier précise que le fort Louvois atteindra vraisemblablement les 20 000 visiteurs pour 2007, ce qui constitue un remarquable succès pour l'Office de tourisme dont il est le président.
- Le Maire a annoncé l'achat d'un terrain de 1 912 m2 (pour 8 604 euros), derrière la salle omnisports.
- Le Maire a annoncé l'accord obtenu pour l'implantation d'une enseigne sportive sur la zone du Riveau. 
La séance est levée à 19 h 30.

Lire la suite

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 29 AOÛT

29 Août 2007 , Rédigé par Jack Durvicq Publié dans #COMPTE RENDU

Ouverture de la séance à 18 h 15. Sont présents à ce moment 14 personnes sur les 23 élus en 2001 (soit 60 % de l'effectif) : le Maire, 5 adjoints, 8 conseillers. Plusieurs conseillers n'assistent plus à aucune séance du conseil depuis plusieurs années, d'autres affichent un taux d'absentéisme record.
Ordre du jour :
- Désignation des membres du conseil chargés de l'ouverture des enveloppes-réponses aux appels d'offre pour la réhabilitation de la salle des fêtes : Jean-Luc Rousseau, Etienne Rousseau, André Massé, Jean Rocher sont désignés.
- Signature d'une convention avec l'EDF en vue de l'aménagement du local technique situé sur le côté de la salle des fêtes, pour le rendre compatible avec les travaux de la nouvelle salle. A ce sujet deux conseillers se sont exclamés : "De toute façon on n'a pas le choix".
- Achat, par la commune d'un peu moins de 5 000 m2 de  terrains situés derrière la salle omnisports, vers Grand Sinche. Ce 29 août le Maire n'a pas précisé l'affectation de ces terrains, achetés un peu plus de 4 euros le m2.
- Compte rendu des actions du Maire dans le cadre des délégations de pouvoir accordées par le conseil municipal : le Maire a engagé un emprunt de 150 000 euros au nom de la commune pour financer la réfection de la chaussée d'accès au fort Louvois. Le Maire n'a pas précisé qu'au 31 décembre 2006 la commune était déjà endettée à hauteur de 4 942 645 euros, soit 32 421 625 francs, soit plus de 3 milliards de centimes (Chiffres officiels du bilan de la commune disponible au Trésor public de Marennes pour tout citoyen). Dans le cadre de cette information un léger débat a suivi au cours duquel furent évoqués rapidement l'écotaxe, les ostréiculteurs. Monique Eyraud s'est alors exprimée furtivement en disant : "Oui... Les ostréiculteurs ne paient rien...". Elle n'a pas précisé à quoi elle faisait réellement allusion.
Moins d'une heure après avoir débuté, le conseil était terminé. Comme d'habitude, les questions diverses furent suivies d'un charmant brouhaha collectif permettant aux adjoints de parler entre eux, et aux conseillers municipaux d'en faire de même de leur côté en se donnant ainsi l'impression de participer. Il faut savoir qu'en dehors de Daniel Charrier, aucun des autres conseillers n'a pris la parole pendant toute la durée du conseil municipal.
Lire la suite